Sabalenka, souvenez-vous de ce nom

Alors que le tournoi s’est amorcé lundi avec la première vague de matchs du tour initial, la favorite n’entre en scène qu’aujourd’hui. Aryna Sabalenka, 20e mondiale, est l’une des étoiles montantes de la WTA. Âgée de 20 ans seulement, elle compte déjà des victoires aux dépens des meilleures du circuit et est souvent perçue comme une favorite de tous les tournois auxquels elle participe. Elle a récemment remporté son premier titre de la WTA à New Haven et espère poursuivre sur cette lancée cette semaine.

Bien que ce soit sa première visite à Québec, elle semble déjà tomber amoureuse de la ville. Dimanche, elle s’est entraînée devant le public et est restée après pour signer des autographes pour le plus grand plaisir des personnes présentes. Un peu plus tôt cet été, elle a découvert le Canada alors qu’elle prenait part à la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale, à Montréal. Elle a rapidement conquis le cœur des amateurs grâce à son style de jeu agressif et sa personnalité attachante. Sa victoire inattendue contre la deuxième tête de série Caroline Wozniacki a aussi contribué à accroître sa popularité.

L’avantage du terrain

Plusieurs joueuses canadiennes sauteront sur le terrain aujourd’hui alors que Rebecca Marino et Françoise Abanda évolueront en simple et que Leylah Annie Fernandez et Sharon Fichman uniront leurs efforts en double. Bien que Marino n’ait pas joué sur les courts de Québec depuis 2011, elle a toujours aimé concourir à la maison. D’ailleurs, ses résultats à un circuit de Challengers canadiens cet été le prouvent. Elle a même décroché la couronne à Winnipeg. Quant à Abanda, elle a connu beaucoup de succès ici. En effet, l’an dernier, la Montréalaise a atteint son premier carré d’as de la WTA au PEPS. Il ne fait aucun doute que l’avantage du terrain est un réel atout pour nos joueuses.